Snowdonia National Park
Région protégée de la Grande-Bretagne, il comprend beaucoup de reliefs d’origine volcanique qui, pendant l’ère glaciaire, ont immédiatement subit les phénomènes d’érosion. La cime la plus haute est  l'Yr Wyddfa Fawr (1.085 m), un des cinq sommets du mont Snowdon. Le parc comprend des forêts, des lacs, des bruyères et des passages côtiers. De la végétation rare des montagnes font partie deux fleurs rares endémiques : le lys de Snowdon et le coquelicot du Pays de Galles ; parmi les oiseaux, on dénombre le corbeau, le cormoran, le faucon crécerelle et le faucon pèlerin. Le putois et la martre vivent dans certaines de ses forêts.
Au XIIIème siècle, Snowdonia fut le théâtre de la dernière résistance armée du Pays de Galles contre l'invasion anglaise et c’est encore un bastion de la langue et de la culture galloise. Au XIXème siècle, il devint un centre d’extraction de l’ardoise, une activité encore florissante aussi bien à l’intérieur du parc, que dans la région limitrophe de Blaenau Ffestiniog. Depuis les années vingt du vingtième siècle, l'activité principale est la sylviculture. Le parc comprend aussi une centrale hydro-électrique à Ffestiniog et une centrale nucléaire, plus opérative, à Trawsfynydd.

Plus d’informations sur le site du parc.